Some Los Angeles Apartments

Densification de la métropole Los Angeles.

Los Angeles, ville sans limite, est arrivée au seuil critique de son développement : congestion des freeways, pollution, commuting… et a depuis longtemps amorcé un processus de densification qui s’est amplifié depuis les années 1980. Comment la question de la densité se pose-t-elle aujourd’hui dans cette ville de maisons individuelles juxtaposées où le développement urbain a engendré la dispersion du bâti ? Dans ce paradis de la promotion immobilière, la maison individuelle constitue l’unité à partir de laquelle Los Angeles s’est développée. La plaine se découpe donc en lots à construire sous forme de parcelle standard de 15 mètres de large par 45 mètres de long qui constituent la base de réflexion de Caroline Binachon et Cyril Desroche pour élaborer un prototype de logements collectifs. A partir de leur analyse de quelques ensembles de logements et de maisons individuelles caractéristiques du sud californien, ils vont extraire trois composantes déterminantes, l’espace bâti/l’espace végétal (collectif ou privatif)/l’espace de la voiture. Leur objectif de projet est de retrouver dans une opération de logements collectifs ces trois éléments. Le jardin qui en général est le premier élément qui disparaît dans les opérations de densification devient ici une donnée essentielle du projet. Jusqu’où est-il possible de conserver l’équilibre maison/voiture/jardin qui fait toute la richesse du paysage de Los Angeles dans un projet de logements denses ?

Xavier Gonzales

Articles:
d’A n°139

Caroline Binachon et Cyril Desroche
Urbs Edition et EA Paris Malaquais
Dominique Rouillard
David Leclerc
2005
Français
268 pages
2281192830
978-2281192834